22
oct
08

Fiction pulpeuse 2.0

J’ai reçu un commentaire sur mon dernier article qui m’a donné envie d’approfondir sur les réseaux sociaux. Les entreprises semblent avoir un engouement maladif pour cette nouvelle tendance dernièrement. C’est bien normal puisqu’on a enfin compris que pour attirer les gens sur le web, il ne suffit plus de fournir de l’information à profusion mais bien de reproduire online les gestes et comportements que l’on fait offline.

C’est tout simple en fait : Les bannières et push email reproduisaient les pubs télés ou encore les billboards tandis que les réseaux sociaux font concurrence aux maisons des jeunes ou encore la cour d’école. C’est l’ère de la conversation. On entre dans un mode d’interaction qui permet enfin à chaque utilisateur de trouver sa petite place, son petit nid dans le web. Il peut le cultiver et le partager, en faire ce qu’on veut finalement.

Est-ce moi ou je vois une séparation certaine au sein des réseaux sociaux? Tout d’abord, il y a le réseau social plus réaliste (Facebook, Campbell, Flickr, etc..) où chacun a son espace et où on échange avec les autres sur un intérêt X ou tout et rien (c’est comme on veut!)

Mais il y a aussi celui qui tombe dans l’irréalisme. On l’observe davantage au niveau des jeux mais ça se traduit de plus en plus sur l’Internet. C’est un des avantages du web, s’il en est un, soit sa capacité à cultiver l’imaginaire et le rêve contrairement à la réalité. Pensez à Sims ou Warcraft. Maintenant, on a des sites comme Stardoll ou on crée notre ‘’personnage’’ On peut prendre l’apparence que l’on veut, poser les actions que l’on veut, bref; faire vivre notre personnage (qui est pour certain, une extension de nous-mêmes) à travers les univers qu’il découvre. Un peu le principe du livre dont vous êtes le héros quoi.

Je ne sais pas pour vous mais je me questionne sérieusement sur le côté psychique de tout ça..bon je ne suis pas psychologue mais à voir comment certaines personnes semblent littéralement accrocs à ce genre de jeux, je me risque à supposer que certains risques sont liés à cela. Cela me rappelle le film ‘’Existenz’’ où les personnages jouaient à un jeu mais après un certain moment, ils n’arrivaient plus à différencier la réalité du jeu. D’accord, on est très loin de ça mais…l’est-on vraiment?

21
oct
08

On se calme..

Il semble y avoir un engouement certain ces derniers temps à propos de la naissance d’applications sociales qui ciblent les enfants.  Effectivement, certaines applications permetent désormais aux enfants de partager photos, musiques, vidéos, de rencontrer d’autres enfants et d’avoir accès à des jeux et du contenu en ligne.  Et certains s’indignent de ça.  Hé bien, ce n’est rien de nouveau!  Ne vous souvenez-vous donc pas des pubs télé du temps que vous étiez jeune?  De cette nouvelle figurine de l’espace qu’il vous fallait à tout prix à Noël ou encore de cette poupée qui pleure, véritable révolution dans le monde des jouets?  La pub cible les jeunes sans scrupule depuis des lunes!  Pourquoi?  Facilement influençables de plus, ils constituent indubitablement  une niche extrêmement rentable.  J’en imagine déjà plusieurs pointer du doigts les entreprises exerçant ce type de marketing.  Pas moi.  Bon je ne les idolâtrent pas non plus mais il y a un juste milieu.  Nous avons tous été exposé à cela plus jeune et je ne pense pas avoir été "traumatisée" par tout ça?  L’enfant est catapulté dès son jeune âge dans la cour des grands face au monde de la publicité et je crois qu’il en incombe aux parents d’expliquer et d’éduquer son enfant sur les réalités de ce monde.   C’est pas demain la veille que la publicité va disparaître, ausi bien donc que les enfants y soient sensibilisés plus tôt.  Pour ceux qui seraient toujours sceptiques, sachez qu’on a pris soin de mettre en place des systèmes de sécurité pour contrer les prédateurs sexuels.  Les parents peuvent donc dormir tranquille sachant que leurs enfans s’amusent en toute sécurité sur ces plateformes telles Club Pingouin ou encore Stardoll.    

Je peut vous dire une chose, si j’avais envore 6 ans, je serais une fan de Stardoll!  C’est beau l’enfance!

15
oct
08

ça va de soi

Je vous fais le topo? Présentation majeure demain midi devant plusieurs directeurs et autres intéressés au travail. Le mandat : Résumer la somme d’information reçue en une semaine dans le cadre du Web 2.0 Expo. Je ne pensais jamais revivre le même trac qu’à la veille d’un oral pour l’école à l’âge de 14 ans..!

Heureusement, on est trois. Et on a bûché un bon nombre d’heures sur cette présentation. On a chacun nos forces; il y a le génie de l’architecture web qui se donne, sans compter les heures; une stratège des plus minutieuse et indubitablement déterminée; et moi. Mes forces? Hum, je dirais un bon esprit de synthèse et d’organisation, mon positivisme et à quelques reprises, bien malgré moi, le rôle d’arbitre (toujours dans la bonne humeur bien sûr! :))

Résultat : Une présentation d’environ une heure, qui découle véritablement du fruit d’une réflexion à trois. Nous démontrons simplement et franchement les nouvelles voies à prendre quant au web social 2.0 (le quoi, le comment et le $pourquoi$).

Je suis extrêmement fière de nous je dois dire. Nous avons su démêler le meilleur de ce qui a été démontré, organiser les idées dans un ordre logique et les visualiser de façon très dynamique. Je voulais dire bravo à notre équipe, je pense que c’est important. Bravo Julie pour ta volonté et ton énergie, Bravo Benoît pour ton œil d’artiste et ton esprit d’analyse. C’est un réel plaisir de travailler avec vous, merci.

On est prêt. Ça va bien aller. Je vais pouvoir dormir ce soir.

10
oct
08

C’est bien beau le blabla mais..

Vous savez quoi? J’ai relu quelques-uns de mes billets et je me rends compte que je mentionne beaucoup de sites et initiatives qui interpellent le bon vouloir des gens. Et tout à coup, comme ça, ça m’a frappée. Qu’est-ce que je fais moi pour aider? J’ai du réfléchir un bon 5 minutes pour finalement me rendre compte que je n’avais pas de réponse… C’est un peu idiot de prêcher la bonne parole mais de ne pas d’abord l’appliquer soi-même…

J’ai donc entrepris une action. Hé oui. Je suis allé à la soirée tenu par Speed Magazine à l’ancien Sofa sur Rachel mardi dernier et j’ai fait la rencontre d’un homme (dont j’ai oublié le nom..Je me sens horriblement bête…!). Bref, tout cela pour dire que lui et quelques autres personnes ont lancé un super site web www.benevolesdaffaires.org. C’est un site web qui vous offre la possibilité de vous inscrire comme bénévole et de choisir la ou les causes qui vous inspirent. Je me suis donc inscrite et, je dois l’avouer, je me sens vraiment bien d’avoir posé un premier geste semi-concret. Le processus peut être quand même long puisqu’un représentant nous rappelle pour demander davantage d’informations dans les 4 à 8 semaines à venir. Ce n’est donc malheureusement pas demain que je participerai à la sauvegarde de ce monde.

Un jour à la fois!

09
oct
08

Petit à petit

J’ai assisté aujourd’hui à la conférence qu’organisait l’AMM-PCM et qui avait comme thématique ‘’Stratégie & innovation dans le web 2.0’’. J’ai eu le plaisir d’entendre Austin Hill expliquer les aspirations derrière l’initiative akoha.com http://tinyurl.com/53c6lq . La logique et les objectifs derrière ce projet sont tout simplement magnifiques. Encore bravo à cet projet innovateur.

Je souhaite cependant écrire ici d’un autre conférencier Hugh McGuire qui, lui aussi, a mis au monde un projet qui me semble utile pour plus d’un groupe de personnes. www.librovox.org . Un site web qui garde un inventaire d’un nombre incroyable de livres audio. M. McGuire a lancé un appel à tous les intéressés qui s’offraient pour enregistrer des bouquins historiques (majoritairement 1923 et moins à droits d’auteurs obligent). Tous les livres audio sont disponibles gratuitement bien entendu. Non seulement ce site sert les intérêts des non-voyants mais il sert aussi à toutes les personnes pressées qui peuvent, par exemple, apprendre sans avoir à lire en voiture dans la circulation. (merci à un collègue qui me fit cette remarque!) Il semble que nous ayons finalement compris que le web nous offre la possibilité de s’entraider les uns entre les autres grâce aux options interactives qu’il offre.

Cette initiative pourrait entre autre grandement servir les étudiants qui, souvent manque de temps. Tu download un livre, tu le télécharge sur ton IPod, tu apprends dans le métro, le bus, en marchant, peut importe..Mais tu apprends! Beaucoup de possibilités émergent de simples projets comme ceux-ci. C’est à nous de penser aux besoins de ce monde et de mettre en place les outils qui permettront un monde, à chaque jour, un peu meilleur.

09
oct
08

à tous les nombrils de ce monde..

J’adooore Google. Et oui, ils ont déjà 10 ans! Je dois admettre que je les admire encore plus depuis que j’ai pris connaissance de leur nouveau projet qui vise à célèbrer leur 10e anniversaire. Le projet 10100http://www.project10tothe100.com/intl/FR/index.html . Cette initiative interpelle tous les rêveurs de ce monde (comme moi) en faisant appel à vos idées convoitant un changement réel. En effet, Google a mis sur pied un concept qui demande aux intéressés d’envoyer une idée accompagnée d’une vidéo qui vise à changer le monde en venant en aide au plus grand nombre de personnes possibles. Oui! Google s’engage à investir un total de 10 millions de dollars US pour réaliser les idées qui auront la plus grande portée. Enfin une entreprise qui arrive à concevoir qu’une fois à l’extérieur des quatre murs de leur bureau, un monde en besoin existe. C’est réconfortant de savoir qu’il n’y a pas qu’Oprah qui pense aux autres. Comme Google dit : ‘’ Autrement dit, aider aide tout le monde, les autres et soi-même.’’ Que dire de plus autre que Bravo!

06
oct
08

Conférence MIXX – Part 1..

Chose promise, chose due!  Hé bien voilà.  J’ai assisté tel que prévu à la demi-journée conférence MIXX Canada.  Des thématiques assez variées mais, à mon grand regret, jamais exploitées assez en profondeur. Extrêmement dommage car j’aurais aimé en connaître davantage sur quelques-uns des sujets abordés.

Je pense entre autre à la présentation de Pierre Côté de Gramsclo. Il a vaguement discuté du phénomène ‘’alternate reality games’’. Dans sa présentation, M.Côté a énuméré une série d’exemples à l’aide de vidéos, mais n’a jamais approfondi la théorie derrière cette technique. Curieuse de nature, j’ai donc fait mes propres recherches :)

"Un jeu en réalité alternée (Alternate Reality Game – ARG) est un jeu multimédia, qui de manière délibérée entretient le flou entre les expériences perçues lors du jeu et hors du jeu."  (Wikipédia http://tinyurl.com/4ke24d ).

Un des exemples mentionnés par M. Côté a particulièrement capté mon attention. Le site web de la British Red Cross a mis sur pied un jeu qui met en scène Joseph, un jeune ougandais, qui, des suites de la guerre, doit trouver les membres de la croix rouge pour savoir si sa famille est toujours vivante suite à la destruction de sa maison et de la séparation de sa famille. L’usager doit venir en aide à Joseph et l’aider dans sa quête. Une fois que l’usager s’enregistre pour jouer au jeu, il reçoit le message suivant: Merci de vous être enregistré. Joseph entrera en contact avec vous sous peu. Et puis c’est tout. Pour l’instant du moins. (http://www.tracesofhope.com/)

C’est un jeu qui s’échelonne sur plusieurs jours, voir semaines.  L’usager guidera le personnage à travers la maladie, le feu et la violence grâce à l’Internet.  ÇA c’est le genre de trucs qui me fait vibrer. Quelle ingénieuse façon de sensibiliser les gens avec ce jeu. Premièrement, on éduque les gens face aux réalités des pays en guerre. On leur fourni de l’information par l’entremise du personnage qui, à travers l’histoire du jeu, nous expose ce qui sont en faits des faits bien réels de ce qui se passe là-bas. Deuxièmement, on sensibilise les joueurs en créant une proximité entre eux et le personnage du jeu. Oui bien entendu, ce n’est qu’un personnage, MAIS le fait que ce dernier interagisse sur une base de plusieurs jours, voir semaine avec les joueurs et que ces derniers aient l’impression d’aider le personnage dans sa tâche entraîne la naissance de sentiments certains chez les usagers.

On ne se le cachera pas, les gens sont devenus avec le temps quasi aveugles sur ce qui se passe réellement dans les pays en guerre. Tant que des initiatives comme celles arriveront encore à toucher les gens, il y aura de l’espoir.

(ok ok.. gros message philosophique…mais en bout de ligne, avouez que c’est vrai…)




Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.